Cette citation issue de "La Peau de Chagrin", illustre mon propos... Le populisme est tendance ; enfin, sinistrement tendance, mais dans l’air du temps. Les autocrates prennent le devant de la scène ; ils sont moins cruels que ceux qui conduisaient les dictatures du siècle précédent qui s’appuyaient sur la peur et qui étalaient de façon indigne leurs cruautés pour dissuader la moindre opposition. Les temps changent ; les dirigeants "libéraux" ont institué un autoritarisme moins violent ; élus à la majorité, ils s’ingénient à conserver une façade démocratique en manipulant les informations ; le citoyen, pas toujours très instruit et donc malléable, finit par adhérer à une vérité fausse et il assoit la popularité de l’autocrate. Les journalistes sont leur bête noire et la censure une arme de choix. De Hugo Chavez à Vladimir Poutine en passant par l’inquiétant Bolsonaro, constatons que c’est dans les pays "avancés" où l’élite informée est trop importante que la manipulation ne fonctionne pas ou peu. Mais, vigilance ! Les discours simplistes sont souvent plus porteurs et plus efficaces que les théories structurées , mais incomprises….. Les temps changent ; l’appétit du pouvoir par tous les moyens demeure.

le neveu de Balzac