Ce matin, pendant ma sacro-sainte promenade, j’ai rencontré Jean de la Fontaine ; il y a belle lurette que nous n'avions pas conversé ; il me fit part d’une grande inquiétude ; sa fable , "le lièvre et la tortue" envahissait les médias et il pensait, d’urgence, en changer le titre... Il proposait: La tortue qui se prenait pour le lièvre. Imaginaire, certes, mais tellement proche de la réalité ! La lourdeur logistique inquiétante dans la mise en route de la vaccination, les ordres et les contre ordres discréditent les gouvernants et pénalisent dangereusement les patients. Nos seules armes face à la pandémie sont les mesures de distanciation et la vaccination. Ne les négligeons pas, Actons et vite !

le neveu de Balzac