Il est captivant ce livre, très actuel, « Les infiltrés »  co-écrit par Mathieu Aron et Caroline Michel- Aguirre.
Il dénonce ni plus ni moins, la montée en puissance et en influence des consultants au sein même du pouvoir.
Une estimation entre 1,5 et 3 milliards d’euros pour se faire conseiller… et c’est un chiffre très en deçà de la réalité…
La somme est importante, le contribuable saura apprécier.
Mais comme l’Etat ne sait pas combien il dépense, les cabinets de conseil ont pris une influence de plus en plus grande.
Alors, qui décide, qui gouverne ?
Dans ce pays où les hauts fonctionnaires, souvent issus de l’ENA, représentent une élite, nous pouvons nous interroger sur leur pouvoir réel de décision.
Et quand nous apprenons que l’ancien chef d’état major des Armées, le général Pierre de Villiers a intégré le Boston consulting group, vous aurez tout compris.
Mais comme le dit si bien Caroline Michel -Aguirre:  « l’Etat n’est pas victime, il est consentant ».

LE NEVEU DE BALZAC 🧐