Il faut s’intéresser à Elon Musk. Non parce qu’il serait un surhomme. Mais, en tant que miroir de notre société, il s’engouffre et prend un pouvoir dans les boursouflures de l’époque. Il se complaît dans une sorte de suprématie narcissique et, en cela, représente la modernité des individus -rois. Ce qui l’intéresse et qui l’obsède n’est pas de gouverner les humains, mais de transformer le monde selon ses désirs, de le soumettre à son unique et étroite subjectivité.
Imbu de lui-même, il se voit comme centre du monde, mais un monde qui n’est que le terrain de jeu de ses intérêts.

Imposture ?

Imposteur sans aucun doute, mais en cela il n’est que le produit et le reflet de notre manière d’adorer le fake et l’imposture.
Nous n’admirons plus les grands artistes, ni les penseurs, ni les scientifiques, mais les entrepreneurs, les footballeurs, les starlettes, les influenceurs. Et surtout, les ultra riches dont la fortune dépasse l’entendement, ceux qui sont, de manière différente les dieux de notre religion du spectacle.
« Je suis un absolutiste de la liberté d’expression «  déclare t’il. Mais il n’existe pas d’absolu de cette liberté. Elle doit sans cesse être protégée, promue et surtout pensée dans la complexité des situations. Elle repose sur un système d’initiatives et de contre-.
pouvoirs .

Liberté chérie ?

Lorsque Elon Musk dit qu’il veut promouvoir une absolue liberté d’expression, on a l’impression d’entendre Donald Trump parler de la grandeur de l’Amérique ou Poutine évoquer la grande Russie. Chacun prétend défendre une cause altruiste et grandiose. En réalité ils traitent leurs millions d’admirateurs comme des esclaves pour la construction de pyramides dédiées à leur statut de demi-dieux.
Il interroge le monde à sa façon et y trouve quelques réponses. Mais son pouvoir économique lui donne une emprise démesurée.
Il prend tellement de place , avec son idéologie scintillante et simpliste, qu’il asphyxie ce qui se trouve au  cœur de l’aventure humaine :la capacité d’exister selon un sens et une liberté.
Et maintenant, il va régler la guerre en Ukraine !!. Espérons que les politiques sauront le cadrer.
Il est grand temps d’innover !

Polémique ou simple point de vue?
Je vous laisse juge.

 

LE NEVEU DE BALZAC 🧐

Leave a Reply