Cette devise "E pluribus unum" que l'on retrouve sur l'emblème des Etats Unis, sur la monnaie du pays, et sur la fresque de l'apothéose de George Washington au plafond de la rotonde du Capitole. Consternants les événements qui se sont passés au Capitole hier ; le bastion de la démocratie américaine a été bafoué. Il est temps de tourner la page Trump et de laisser cet homme au Moi incommensurable en dehors de toute décision politique. Il est temps de revenir aux valeurs de tolérance et de liberté. Il est ainsi urgent de se rendre compte que populisme et démocratie ne peuvent cohabiter ; le premier gagne du terrain en stigmatisant les insatisfactions personnelles et en les transformant en action de masse ; la deuxième en perd en oubliant un peu trop que c’est le peuple qui vote. Trump n’a pas été élu sur un coup de dés…. En confondant tous les genres, la Démocratie risque de vaciller.

le neveu de Balzac