Nous avons en France une recherche brillante qui n’est pas connue de nos dirigeants et ce depuis des lustres, quelque soit la couleur politique de nos gouvernants.
Nous  pouvons nous étonner, pandémie oblige, pandémie met en lumière que certains de nos concitoyens se soient exportés pour valider avec succès les résultats de leurs recherches ; deux vaccins ont apporté la preuve que nos industriels et nos dirigeants pouvaient s’en passer.
Nous savons qu’un chercheur n’a pas en règle générale le culte du Moi, que le lucre n’est pas sa motivation première.
Mais il y a des limites à l’indécence des rémunérations dans le domaine de la Recherche ; il n’a pas que le prestige qui compte; d’autres états nous le font régulièrement savoir
Il est grand temps de respecter nos têtes phosphorées  avant de sombrer dans le ridicule.
Mais , comme le ridicule ne tue pas…
Et pourtant …
Nôtre planète  voit déferler la Covid 19 ; nos gouvernants ont été contraints de prendre des mesures drastiques pour éviter une explosion incontrôlable des cas mettant le système de soins en surcharge. Dans d’autres pays, un certain nombre de gouvernants ont cru bon d’ignorer les gestes barrières ; se sentent -ils responsables des décès par inconscience qu’ils ont provoqués, rien n’est moins sûr…’
Cette pandémie a pour effet de mettre en lumière mais aussi d’exacerber les inégalités déjà existantes que ce soit en terme de santé, de revenus, d’accès à l’emploi. Le principe de la double peine prend tout son sens.
C’est sans doute un lieu commun mais il faut impérativement le garder en mémoire ;
Il est du devoir de nos gouvernants, il est de notre devoir de laisser le moins de gens sur la route, même s’il parait impossible d’éviter les marginalisations…

Le Neveu de Balzac 🤓

Leave a Reply